Cette photographie « à un instant T » des principaux axes dans 34 grandes villes d’Europe s’appuie sur le trafic piéton qui est l'un des principaux indicateurs de la puissance des commerces, même s’il n'est pas suffisant pour être un facteur déterminant. Ainsi, la force commerciale réside dans la conversion des flux piétons d'une zone commerçante en achats. En effet, dans certaines zones de moindre fréquentation, comme par exemple les axes commerçants de luxe, des chiffres d’affaires importants peuvent être réalisés malgré des flux de passants plus faibles.

FRÉQUENTATION DES AXES COMMERÇANTS « PRIME » MASS-MARKET DES CAPITALES EUROPÉENNES

Royaume-Uni, Espagne, Italie et France dans le top 5

Le Royaume-Uni, l'Espagne, l’Italie et la France se disputent le Top 5 du classement des capitales européennes

Europe Top 20 : Capital cities

FRÉQUENTATION DES AXES COMMERÇANTS MASS-MARKET « PRIME » DES CAPITALES ET MÉTROPOLES RÉGIONALES EN EUROPE

Concernant le Top 40 des axes commerçants les plus attractifs sur les 34 principales villes européennes, les centres-villes allemands ressortent en-tête des flux piétons avec Cologne, Munich et Francfort qui se disputent le haut de l’affiche.

En Belgique, le Meir à Anvers reste l’axe piéton numéro 1 devant la rue Neuve de Bruxelles.

 

Europe Top 40 : Capital and main regional cities

TENDANCES ET PROSPECTIVES

En complément de l’analyse de la fréquentation des rues commerçantes « prime », l’étude a fait ressortir des tendances convergentes à travers l’Europe sur l’évolution des centres-villes et la politique urbaine des métropoles.

Essor des projets mixtes en centre-ville

Les programmes mixtes se multiplient dans toute l'Europe : les acteurs locaux favorisent ces développements urbains qui leur permettent de moderniser leur centre-ville et de redonner vie à ces quartiers. Ces ensembles sont plébiscités car à la croisée de différentes catégories d’usagers - consommateurs, actifs et habitants - en assurant ainsi une continuité de flux. Les investisseurs et promoteurs sont également de plus en plus attentifs à ces programmes qui valorisent le foncier de centre-ville, assurent un équilibre financier et répondent à la demande croissante des résidents pour les espaces verts.

Ces réaménagements réunissent des bureaux, des logements, des restaurants, des commerces, des hôtels ainsi que des espaces paysagers et de loisirs pour former un écosystème complet.

Les villes favorisent la mobilité urbaine et l'accès au cent

Avec des politiques nationales axées sur le climat et la durabilité qui visent à améliorer les conditions de vie des citadins européens, nombreux sont les projets de modernisation de transport à travers l'Europe. Les villes révisent leurs schémas de mobilité afin de séduire une population qui a désormais la possibilité, avec la montée du télétravail, de fréquenter ou non les quartiers d’affaires. De Milan à Barcelone, de Lisbonne à Stockholm, de nouveaux systèmes de mobilité sont développés en alternative de déplacements traditionnellement automobiles.

Améliorant leur politique et image écologique, les villes instaurent de nouvelles liaisons multimodales efficaces, ce qui contribue à l’élargissement des zones de chalandise.

Les pistes cyclables, déjà en vogue, sont désormais au cœur du réseau de transport de la ville ; certaines politiques de mobilité enfin, intègrent de nouveaux circuits marchands piétons comme à Bruxelles ou Vienne, en soutien à la création de nouvelles expériences d'achat.

Mobilité urbaine et accès au centre-ville améliorés

Les centres-villes européens innovent pour maintenir leur attractivité et les flux piétons, notamment dans un contexte du développement du travail à distance et de lente reprise du tourisme international. De nombreuses villes comme Londres, Budapest, Milan ou Paris multiplient les événements. Certaines mettent à profit des compétitions sportives mondiales (comme les Jeux Olympiques) pour dynamiser leurs infrastructures et promouvoir leur art de vivre. D’autres proposent des attractions plus régulières comme des festivals de musique, des événements saisonniers ou des journées thématiques. Avec ces programmes, les villes comblent les limites de l'expérience digitale – avec l’absence de rencontres en physique – et contribuent à l’animation et à la fréquentation urbaine.

Méthodologie

Cette étude a été coordonnée par les équipes Research, Leasing et les alliances partenaires de BNP Paribas Real Estate dans 19 pays d’Europe, en partenariat avec Locatus pour les données de fréquentation et des rues commerçantes. Les comptages ont été effectués par Locatus dans 130 rues les plus attractives de 34 principales villes d’Europe, durant un samedi parmi le 4, le 11 et le 18 septembre 2021. Chaque axe a été qualifié selon deux catégories « mass-market » et « luxe ». Entre 2 et 10 rues ont été analysées selon la taille de la ville.

34 villes étudiées : Amsterdam · Anvers · Athènes · Barcelone · Berlin · Bilbao · Bruxelles · Budapest · Cologne · Copenhague · Dublin · Düsseldorf · Francfort · Genève · Hambourg · Helsinki · Lisbonne · Londres · Madrid · Manchester · Milan · Munich · Oslo · Paris · Prague · Rome · Rotterdam · Stockholm · Stuttgart · Utrecht · Valence · Vienne · Varsovie · Zurich

Pour télécharger l'étude complète, cliquez ICI

BNP Paribas Real Estate Press
Media Relations
press.rebe@realestate.bnpparibas
Découvrez le communiqué ici
En cochant cette case, je consens à recevoir des sollicitations ou des offres commerciales sur des produits et services de la part de BNP Paribas Real Estate.
* Champs obligatoires. Si vous ne renseignez pas ces champs, nous ne serons pas en mesure de répondre à vos demandes.
CAPTCHA This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions. Image CAPTCHA
Entrez le code présent dans l'image